Les haies fruitières ou « forêt-jardin »

En permaculture, l’usage d’une haie-fruitière ou forêt-jardin est très intéressante car elle a la particularité de produire une grande quantité de nourriture sur un petit espace sans demander d’intervention particulière de l’Homme. Il s’agit d’établir un design de différentes strates qui vont permettre à ce système, qui est en réalité une reproduction d’associations de végétaux que l’on retrouve en milieux forestier, de se développer tout seul. Ainsi, comme une forêt, on ne l’irrigue pas, on ne la fertilise pas. Il ne reste qu’à en récolter les fruits et la disposition en haies permet de faciliter le processus. Une forêt-jardin est une forêt où le paysage est majoritairement comestible. Il y a une variété immense de plantes qui cohabitent, se protègent, se renforcent, tout en nourrissant le sol. Ainsi, on ne va donc pas uniquement produire des fruits à partir des arbres fruitiers, mais produire aussi des légumes, plantes médicinales, aromatiques, doper la production de miel grâce aux fleurs et enfin cultiver également un beau paysage.

Ci-dessous, une illustration de différentes strates végétales que l’on retrouve dans un jardin-forêt : d’abord les grands arbres protègent en lisière de forêt les arbustes moins résistants aux vents et puisent l’eau et autres nutriments en profondeur de par leur système racinaire. Autour de ceux-ci, des lianes peuvent se développer sans perturber leur développement et permettent de verticaliser la production. Viennent ensuite les arbustes, fruitiers, espèces naines, les baies, les herbes comestibles, médicinales, aromatiques, les légumineuses et les couvres-sols ; tous producteurs de ressources comestibles. (Permaculture Design, 2012)

foret jardin strates permaculturedesign.fr

Les plantes pour grandir se nourrissent en grande quantité d’azote. Dans une forêt, les plantes fixatrices d’azote telles que les légumineuses permettent d’en partager avec les plantes environnantes grâce à leurs racines. Le carbone, également nécessaire à la croissance des plantes, se retrouve dans toutes les matières sèches comme le bois ou la paille par exemple. Dans un contexte de micro-ferme, on peut donc recycler le bois issu du taillage, coupe ou fauche pour la paille et ainsi les déposer aux pieds des arbres pour leur apporter de la matière carbonée. Ce système est une alternative naturelle à l’apport chimique d’azote et carbone souvent utilisé en agriculture traditionnelle et il est de plus complètement gratuit et permet d’accélérer la succession écologique. (Prise de Terre, 2016)

Le principal avantage du jardin-forêt est le ratio production – travail. Il requiert peu d’intervention et les récoltes peuvent se faire par tout le monde, hommes, femmes, enfants, personnes handicapées. C’est un moyen de donner à chacun sa place dans l’écosystème.

© 2017 PERMAYITI

Laisser un commentaire